Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : La spiritualité est la science de l'âme par Pongo. Site d'éveil et Spiritualité Rencontre Montpellier Yoga
  • : Blog de spiritualité par Pongo à Montpellier (Herault 34 Languedoc Roussillon) sur le spirituel de l'âme, bouddhisme, karma, la méditation sur l'éveil et les chakras pour un mieux être zen ainsi que de la philosophie de vie et le Yoga. Rencontre Montpellier.
  • Contact

Etre Spirituel

Pongo, chercheur et étudiant spirituel amateur (sans aucune prétention de ma part, car loin d'être un maître, je ne suis juste qu'un humble jeune padawan)
Je me suis intéressé à la spiritualité, la philosophie, la psychologie, le zen, le bouddhisme depuis quelques années. Mais plus j'apprends, plus je comprends que je ne sais rien, le domaine spirituel est vaste...
Aujourd'hui, je souhaite le partager avec vous, pour l'échange, la rencontre, et la réflexion, voulez-vous partager avec moi ? Alors à vos claviers ! Dans ce blog ou bien dans le forum (adresse en haut de page)
Dans la lumière, Amicalement. Pongo à Montpellier Herault 34 languedoc-roussillon (France)
Pour me contacter : allez voir dans Catégories "Me contacter" ou en cliquant ici

Recherche

Description du Blog

Description du site:
La spiritualité est la science de l'âme, du bien être et tout ce qui fait du bien à l'âme...

Blog de Pongo
à Montpellier Herault 34 Languedoc Roussillon sur la spiritualité, la philosophie et la psychologie.
Ouvert à tous et à toutes, quelque soit votre évolution, je suis là pour partager avec vous avec convivialité, ouverture d'esprit et de conscience, échange d'idée et créer une communauté virtuelle sur les points communs spirituels.
Amicalement. Pongo

20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 19:58

Le nirvana est l'inverse de ce que l'on croit en Occident, ce n'est pas la somme de tout les plaisirs mais abstraction de tout les désirs (Nicolas Hulot)

Partager cet article
Repost0
26 juin 2021 6 26 /06 /juin /2021 23:18

"Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles"
De William Arthur Ward

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2019 5 25 /01 /janvier /2019 08:36

La 34ème BOURSE aux MINERAUX et FOSSILES

nous donnent rendez-vous du 25 au 27 janvier 2019 de 10h00 à 18h30

dans la Salle du Stade des Costières à NIMES (entrée face à la polyclinique).

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2019 4 03 /01 /janvier /2019 19:54

 

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2018 7 21 /10 /octobre /2018 08:44

Il était une fois un vieil homme assis à l’entrée d’une ville du Moyen-Orient.

      Un jeune homme s’approcha et lui dit :

-   Je ne suis jamais venu ici ; comment sont les gens qui vivent dans cette ville ? Le vieil homme lui répondit par une question : Comment étaient les gens dans la ville d’où tu viens ? Egoïstes et méchants. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’étais bien content de partir, dit le jeune homme. Le vieillard répondit : Tu trouveras les mêmes gens ici.

      Un peu plus tard, un autre jeune homme s’approcha et lui posa exactement la même question.

-  Je viens d’arriver dans la région ; comment sont les gens qui vivent dans cette ville ? Le vieille homme répondit de même : Dis-moi, mon garçon, comment étaient les gens dans la ville d’où tu viens ? Ils étaient bons et accueillants, honnêtes ; j’y avais de bons amis ; j’ai eu beaucoup de mal à la quitter, répondit le jeune homme. Tu trouveras les mêmes ici, répondit le vieil homme.

    Un marchand qui faisait boire ses chameaux non loin de là avait entendu les deux conversations. Dès que le deuxième jeune homme se fut éloigné, il s’adressa au vieillard sur un ton de reproche : Comment peux-tu donner deux réponses complètement différentes à la même question posée par deux personnes ? Celui qui ouvre son coeur change aussi son regard sur les autres, répondit le vieillard. Chacun porte son univers dans son coeur.

Partager cet article
Repost0
7 octobre 2018 7 07 /10 /octobre /2018 06:05
Pierres lithothérapie
Pour les passionnés de lithothérapie, voici un salon qui est intéressant !

Depuis 1998, l’association Kristalia propose le temps d’un weekend au Mas de Saporta (Lattes 34), une immersion dans le monde fascinant des fossiles, de la minéralogie, des pierres fines et précieuses.
Sur 700 M2, 45 exposants venus des quatre coins de l’hexagone, de l’Europe, du Maroc, du Pakistan, vous feront découvrir les merveilles de la terre, qu’il s’agisse de :
Fossiles, météorites, pierres brutes (cristaux et minéraux), pierres roulées, pierres taillées (gemmes) ou montées en bijoux originaux et uniques.
Cette édition 2018, permettra au public de s’émerveiller devant la fabuleuse diversité de pierres aux couleurs uniques et formes multiples des cristaux.
La manifestation est organisée pour tout public, amateur, collectionneur, initié ou toute personne cherchant à se renseigner, à découvrir cet univers…
De la pierre brute au bijou, vous pourrez découvrir toutes les facettes des pierres.

Quelques bonnes raisons de visiter la 21ème bourse aux minéraux :
Assister aux ateliers de marqueterie de pierres, taille de pierres précieuses
Plonger dans l’univers de la minéralogie,
Accéder à une offre adaptée à tous les budgets,
Partager des moments avec les exposants heureux de transmettre leur passion pour les pierres,
Un minéral est offert à l’accueil à chaque enfant,
Samedi et Dimanche soir à 17H30 une tombola gratuite permet de remporter un fossile ou un minéral,
Dénicher des cadeaux uniques pour vos proches.
Parking gratuit
Restauration sur place

DATES
Journées ouvertes au public : samedi 6 et dimanche 7 octobre 2018

LIEU
Mas de Saporta - Maison des vins du Languedoc
34973 LATTES
HORAIRES
Samedi : 10h00 à 19h00
Dimanche : 10h00 à 18h00
TARIFS
Pass 2 jours : 7 € (samedi et dimanche)
Entrée: 4 €
Entrée tarif réduit : 3 €
Enfants de moins de 14 ans : Gratuit.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 23:37

Voici une vidéo de Franck Lopvet à Lunimane qui ne manque pas d’intérêt car le sujet est l'évolution, pourquoi évoluer ? Qu'est ce qui se passe quand je cherche à évoluer ? Et bien d'autres choses que vous allez découvrir...

Introduction :

Je vais vous faire un petit résumé (de ce que je retiens et bien sûr, vous verrez certainement d'autres puisque qu'on est pas la même personne) de son développement articulé sur la polarité de l’énergie avec beaucoup d'humour de sa part (j'adore).

Développement:

Le désir d'évolution, de transformation est le manque d'Amour pour soi, ce qui veut dire que ce qui est de vous en ce moment ne convient pas (par exemple: pas assez pris en compte, pas assez écouté, du mal à trouver sa place dans ce monde, etc etc).
Je suis ici, je veux aller là, le mouvement, c'est de l'énergie, l'énergie nécessaire au mouvement.... mais comme tout est polarisé (le tout et son contraire) la polarité de l'énergie du mouvement est le blocage.

Il n'y a rien qui existe dans l'univers qui n'est pas polarisé. Chaque fois que l'on cherche à évoluer, on n'évolue pas. Le but est d'être ce que qu'on est maintenant et de l'accepter car plus de mouvement donc plus de blocage. Accepter ce que je suis tel que je suis est "évolution". Donc ne pas chercher à évoluer, c'est évoluer !
A chaque instant, on crée rien parce qu'on crée tout.
La forme de votre vie est la forme manifestée de votre énergie.

La question est comment je vis ce que je vis, plutôt que savoir pourquoi ça ne marche pas.

Quand vous désirez purifier quelque chose dans votre vie, c'est que vous pensez que vous avez quelque chose de "sale" en vous.

Alors les gens (rires, vous comprendrez en visualisant la video) inconscients et qui ne bougent pas, bougent alors ?
Oui car notre mission de notre vie est d'être nous.

Les gens qui sont dans une recherche spirituelle cherchent une preuve, un besoin de preuve que le tout existe et d'entrer en relation avec quelque d'assez fort pour qu'on ne puisse en douter. En quelque sorte, le spirituel est un cartésien contrarié.
La maladie est la traduction de l’énergie de ce que la conscience refuse de traduire, c'est la solution que prend le corps pour traduire la souffrance.

On a en soi ce que l'on reproche à l'autre par rapport à sa morale. Les règles de morale ne sont pas le mécanisme du divin, c'est ce que nous faisons, sans se conformer à quelque chose qui est extérieur à nous, qui est le mécanisme du Divin. Si on y réfléchi, ce sont nos erreurs qui nous le plus apporté. Solution: agir comme on le ressent.

Dans la plus inacceptable des situations humaine que l'on peut dénoncer, à notre étage c'est degue mais à l'étage au dessus (divin), ca a du sens.

Comment on fait pour creuser en nous ? On passe notre temps à éviter les émotions, ne pas éviter les émotions, nan,...il faut vivre les émotions et et les ressentir c'est traduire la charge d’énergie à travers notre système nerveux. Et quand c'est vécu à fond, cela ne se représentera pas plus. Pourquoi ? Parce que nous sommes des machines à conduire l'énergie. Et l’énergie doit être déchargée et pas stockée.

Beaucoup de scénarios de vie à répétitions sont là pour décharger à plusieurs reprises l'énergie d'un sentiment. Face à un trop d'énergie, la seule solution est de pleurer, hurler bref décharger.

Sinon le schéma classique est de chercher à avoir raison sur ce qui nous touche donc désigner un coupable par exemple dans l'injustice du monde est de désigner un coupable (c'est la faute au gouvernement, à Monsanto ou autre), on cherche toujours une cible à désigner et la colère de l'injustice... Cela se reproduira tant que l'on aura pas déchargé la charge énergétique, car dans la mécanique céleste tout fait de façon parfaite pour que l'on ai l’occasion de décharger l'énergie. Tout ce que vous comprenez du monde est ce qui est en vous. Si vous luttez contre une émotion, elle reviendra à nouveau.

Alors pleurez, hurlez... déchargez !! Vivrez !

Souvent on veut comprendre pourquoi on souffre, quand le mental a trouvé une raison, on se blinde. Il ne faut pas chercher à comprendre, il faut vivre la souffrance. Il n'y pas de distance en moi et l’émotion, si on met de la distance, on ne la vit plus. Il n'y a pas d'autres solutions que de "vivre" l’émotion et ne pas "pensez" l'émotion. Plus on se met on se met à penser sa vie, moins on la vit. Sinon on vit la vie comme la roue du hamster: les boucles à répétitions qui nous pourrissent la vie.

L'obstacle est quand on pense son temps à s'identifier à une victime ou un héros en refusant de se reconnaitre comme quelqu'un qui veut être admiré parce qu'on est une victime qui s'en sort ou un héros qui désire être reconnu. C'est une part de soi que l'on reproche aux autres, dans ce qu'on reconnait des autres, c'est ce qui sort de nous. Depuis notre enfance par l'éducation, on est coincé dans la posture de celui qui veut être propre, ne pas juger, être dans l'amour et toujours se persuader d'être et que l'on est du bon coté du manche.

C'est très facile de se connaitre parce qu'on est toujours en train de se rencontrer.

Tout est polarisé. Si on fait exister la notion de réussite, on fait exister la notion d'échec.

Tout est polarisé. Il n'y a pas d’énergie sans son contraire.

Donc si je rencontre des cons, oui c'est surement que je suis con mais quand vous avez identifier le problème cela ne résous pas grand chose. C'est quand je me vois agir comme un con que je résout le problème. Les personnes de fiction que l'on se fabrique et l'on passe notre temps à trouver des situations pour nourrir le personnage de fiction. Question: quel est le bénéfice pour moi, (de l'attention) de vivre le personnage de fiction ?

Sortir de la roue de hamster, c'est de regarder le bénéfice que l'on a rester des les clous plutôt que d'être Soi, surtout quand c'est un personnage positif que l'on a forgé, surtout si vous pensez que vous êtes quelqu'un de bien, mieux que les autres parce que vous êtes évolué spirituellement ! (à méditer!)

On est un personnage de souffrance parce qu'on cherche à coller avec l'image construite par les injonctions qu'on nous a collé (parents, éducation, etc etc). Et ce personnage on le défend, et à la fois on a en pas conscience....

Le personnage de fiction, c'est ce qu'on croit être.

L'idée est d'avoir l’honnêteté de se reconnaitre et d’arrêter de nourrir le personnage de fiction. L'erreur est de partager, par exemple, avec l'entourage la souffrance du rôle de victime en se faisant plaindre car c'est un moyen d'avoir de l'énergie pour nourrir le personnage de fiction. On est obnubilé par le bien, il faut réussir sa vie dans le sens de ce qui est acceptable pour les injonctions que l'on m'a donné !

Cette planète est un terrain de jeu destiné pour que je réussisse à faire des choix qui vont de moi vers moi.

Ma conclusion:

En résumé, en gros et en caricaturant, je vous conseille de prendre le temps de voir la video.
Pour ma part, ce que j'en retiens est que l’essentiel n'est pas d'évoluer mais de prendre conscience de son personnage de fiction et vivre ses émotions pour décharger l'énergie pour ne plus être dans les boucles à répétitions. Cette vidéo m'a refilé par une amie que je remercie parce que quand elle m'en a parlé, j'ai senti que le contenu était différent toutes ces videos spirituellement plus ou moins "bidons" (désolé !) que l'on trouve que sur Youtube, parce j’étais en résonance avec mais que j 'avais pas les mots pour l'exprimer. Et c'est pour cela que j'ai pris le temps (3h!) pour la travailler. Pour moi un enseignement se travaille comme au bon vieux temps, le but n'est pas de visualiser des 10zaines de vidéo tout les soirs, de les partager en un clic, et de les oublier mais de travailler dessus.

Bien à vous. Pongo

 

Partager cet article
Repost0
18 août 2018 6 18 /08 /août /2018 10:00
Être en accord avec soi – même


J'ai souvent remarqué que si l'on était pas en accord avec soi-même alors on était en pas accord avec autrui, et réciproquement si on est en accord avec soi-même, on est plutôt en accord avec les autres.

On a tous rencontré des situations où une personne se trouve en contradiction avec ce qu'elle dit et ce qu'elle fait. Et souvent, on le prends pour soi, on se dit alors qu'on a été « trahi » entre guillemet ou tout autre sentiment dans ce genre là, et qu'on lui attribuera une confiance modéré dans le futur.

Ce que je vois, dans ce genre du situation, c'est d'abord que la personne s'est trahi elle même, avant de trahir les autres.
Alors plutôt que d'aller les reproches, il est possible de parler avec cette personne et l'amener à prendre conscience de son non-accord avec elle même. Ce qu'elle veut vraiment, ce qu'elle aurait du faire, et ce qu'elle ferait à l'avenir. Voir même après dialogue, revoir sa vision (à soi) des choses parce qu' il y a des situations où tout n'est pas blanc ou noir (ne jamais oublier que l'on est co-acteur).

L'humain est complexe car il arrange souvent la vérité pour que ca puisse coller avec sa propre stratégie. Par exemple, en guise d'anecdote, j'en ai même vu qui ont cautionné certains de leur comportements sous prétexte qu'il ont lu dans un enseignement spirituel tel ou telle chose, l'on pris et arrangé à leur sauce pour que cela leur donne « droit le de ».  Mais dans ce cas là, il s'agit pas vraiment d'un accord avec soi même, il s'agit d'abord d'un alibi !

L'autre notion importante dans si on souhaite s'inscrire dans une voie d'évolution est : que lé réflexion et le travail viennent de soi vers les autres et pas des autres vers soi. Une autre chose importante est d'essayer ne pas prendre les choses de façon personnelle (un des accords toltèques de Don Miguel Ruiz).

Pour comprendre tout en conscience, il faut regarder la situation sous tout les angles : l'angle de soi, l'angle de l'autre et l'angle d'un observateur extérieur, l'angle de l'égo, l'angle du cœur, etc  

Sans oublier que nous sommes des êtres humains avec notre part de leçons et d'erreurs, parfois, on sort du chemin, c'est pas grave en soi, le tout est d'en avoir conscience et d'essayer de ne pas déraper régulièrement sur la même chose ! Et notre propre imperfection peut amener aussi le pardon à l'autre. Pardon qu'il est plus facile de travailler quand ce n'est pas trop grave, donc un entraînement (certains disent merci aux autres). Il y a des choses qui paraissent importantes sur le moment mais qui 10 ans après non plus la même valeur, les choses ne sont plus les mêmes et nous aussi.

Voilà c’était la petite pensée du jour, que j'ai écris un peu à la volée. Si vous n’êtes pas d'accord ou bien ajouter quelque chose, laissez un petit commentaire:-)

Bien à vous. Pongo

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 19:08

Dans certains religions, un des axes est d'avoir une belle conduite sinon le châtiment Divin sera de cuire dans un des chaudrons de l'enfer !

Comment interpréter cela ?

Je vois mal Dieu avec un grand D mettre une condition de punition dans le genre: si conforme alors ok et sinon conforme alors pas ok, tout simplement car pour moi Dieu est dans l'Amour inconditionnel, il aime sa création et pardonne la non-perfection et les "erreurs" qui ne sont que des apprentissages de la vie.

Si on prends du recul et de la sagesse, on peut entrevoir qu'il nous invite à nous rendre meilleurs par les expériences de la vie et il n'a pas besoin de menacer ou de dévaloriser, seul l'humain est capable de dévaloriser son prochain, ses amis, ou sa famille et meme ceux qu'il prétend aimer ou aider !

Ce qui ne veut pas dire que l'on peut faire n'importe quoi dans l'inconscience et sans conséquences, les conséquences seront, à mon avis, celle de l'action réaction.

Et si l'on continue dans la réflexion et la maturité, la seule voie est d'essayer au maximum de limiter la souffrance d'autrui. Pas de punition mais une récompense, celle de vivre avec un bien être intérieur et extérieur.

Soyez bienveillants et choisissez de vous entourer de gens qui vous tirent vers le haut, la souffrance n'est pas le bon chemin, je n'ai jamais vu s'épanouir dans la dévalorisation.

Le libre arbitre que nous accorde Dieu est de pouvoir choisir en toute conscience.

L'enfer c'est ce que nous faisons de notre vie, on peut se créer un paradis comme un enfer.

Je voudrais finir en vous disant que j'ai lu ici ou là, des grandes théories qui ont l'apparence de sonner et de flatter l'esprit mais je pense sincèrement que les choses sont plus simples:

La souffrance engendre la souffrance

La bienveillance engendre la bienveillance.

Le bonheur provoque le bonheur, ...
Mais évidement on ne peut pas avec n'importe qui, pour ce que ca fonctionne il faut l’harmonie, l’équilibre de niveau de sagesse, à moins que l'on soit dans le syndrome du sauveur mais on ne peut sauver quelqu'un qui n'a pas envie d'être sauvé.

Et puis, qui on est pour sauver quelqu'un ? Quelle prétention si on y réfléchis.Cela veut dire que l'on se croit meilleur que l'autre. Que l'on a la vérité et que l'autre ne l'a pas.

Mais c'est une autre histoire... mais meme dans ce cas là, on voit bien dans ce cas que l'enfer est celui que l'on se fabrique.

Bien à vous, prenez soin de vous et de vos interactions avec l'entourage.

Pongo, été 2018

 

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2018 1 04 /06 /juin /2018 23:44

Bonjour cher lecteur

Un problème d'email (configuration du SPAM) a eu pour conséquence que je n'ai pas du tout reçus certains mails depuis quelques temps ! (ils sont partis à la corbeille !)

Je vous prie de m'en excuser si je n'ai donc pas répondu et pu répondre, le problème étant réglé ce jour, n'hésitez à me renvoyer un message :-)

Spirituellement votre

Pongo

 

Partager cet article
Repost0