Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La spiritualité est la science de l'âme par Pongo. Site d'éveil et Spiritualité Rencontre Montpellier Yoga
  • La spiritualité est la science de l'âme par Pongo. Site d'éveil et Spiritualité Rencontre Montpellier Yoga
  • : Blog de spiritualité par Pongo à Montpellier (Herault 34 Languedoc Roussillon) sur le spirituel de l'âme, bouddhisme, karma, la méditation sur l'éveil et les chakras pour un mieux être zen ainsi que de la philosophie de vie et le Yoga. Rencontre Montpellier.
  • Contact

Etre Spirituel

Pongo, chercheur et étudiant spirituel amateur (sans aucune prétention de ma part, car loin d'être un maître, je ne suis juste qu'un humble jeune padawan)
Je me suis intéressé à la spiritualité, la philosophie, la psychologie, le zen, le bouddhisme depuis quelques années. Mais plus j'apprends, plus je comprends que je ne sais rien, le domaine spirituel est vaste...
Aujourd'hui, je souhaite le partager avec vous, pour l'échange, la rencontre, et la réflexion, voulez-vous partager avec moi ? Alors à vos claviers ! Dans ce blog ou bien dans le forum (adresse en haut de page)
Dans la lumière, Amicalement. Pongo à Montpellier Herault 34 languedoc-roussillon (France)
Pour me contacter : allez voir dans Catégories "Me contacter" ou en cliquant ici

Recherche

Description du Blog

Description du site:
La spiritualité est la science de l'âme, du bien être et tout ce qui fait du bien à l'âme...

Blog de Pongo
à Montpellier Herault 34 Languedoc Roussillon sur la spiritualité, la philosophie et la psychologie.
Ouvert à tous et à toutes, quelque soit votre évolution, je suis là pour partager avec vous avec convivialité, ouverture d'esprit et de conscience, échange d'idée et créer une communauté virtuelle sur les points communs spirituels.
Amicalement. Pongo

28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 23:19

Je ne me qualifie pas de sportif même si je cumule plusieurs heures de sports par semaine, parce que je recherche autre chose que le sport, autre chose que le simple fait de muscler mon corps, ou devenir le meilleur parce que j'ai des choses à prouver à moi-même, croyant le prouver dans le rapport aux autres en me rassurant ou en cherchant l'admiration.


Par exemple, les arts martiaux : en occident les gens voient cela comme un sport, mais c'est vraiment plus que ca, à l'origine on retrouvent les samouraïs qui étaient bouddhistes, en Chine c'était aussi le Tao, etc...

Je ne suis pas le seul à le penser, je viens de voir que ce concept est décrit dans la page Arts martiaux de WIkipédia


Cela m'apprends beaucoup sur l'égo, celui qui passe à coté de la voie spirituelle des arts martiaux (le Budo) ne comprend pas les arts martiaux, il apprend seulement à combattre, à se défendre, ou comment démonter un mec en 3 mouvements et taper, là, où ca fait le plus mal. Il se rattache à la peur pour savoir se défendre.

Et, par ignorance, il ne comprend pas le mot Do qui se trouve dans le nom de sa pratique, qui signifie voie car sans la voie, il « se » perd, ou du moins il ne « se » trouve pas.

Il ne sait pas respirer convenablement au quotidien, ni méditer, et peut être même un code d'honneur de soi et des autres qu'il n'applique qu'au dojo les soirs d'entrainement.


Quand je parle avec d'autres pratiquants quelque soit leurs disciplines martiales, chez certains je m'aperçois bien qu'ils ne comprennent pas ce qu'il y a derrière, car personne ne leur a montré l'essence du pourquoi et du comment, des tenants et des aboutissants de soi vers soi.

Le seul que l'on combat c'est soi.

Le seul que l'on peut vaincre c'est soi.

C'est cette partie de soi, que l'on attribue au moi tout entier et qui se nomme égo.

Ce sont les fondations de la notion de guerrier pacifique ou de guerrier de la lumière (voir les livres de Dan Millman ou de Paolo Coelho dans ma section livre)


Je le sais par expérience, car j'ai vu les pièges de l'égo, qui pousse à attendre sa ceinture comme on attend une médaille, de faire le show des katas superbement exécutés (regardez moi comme je suis rapide, fort, admirez moi), de dire qui est bon, et qui ne l'est pas.

Je crois qu'il est temps de lâcher prise avec tout ca, car le but n'est pas une course, ni un championnat. Certains pratiquants avancent lentement, mais le petit centimètre d'avancée qu'ils font est peut être l'équivalent de 10 mètres d'autres.

Rien n'est comparable, nous sommes tous différents et nous ne savons rien des difficultés d'une autre personne.

De plus, il y a beaucoup de plans de vie (celui du travail, de l'amour, de la famille, des relations etc...) dans lesquels les défauts, les qualités, les capacités et incapacités s'inversent peut être et surtout... qu'il presque inhumain d'être parfait.
Encore faudrait il s'entendre pour dire ce qui est parfait !
Et encore, une fois, cela est personnel.


Le mental est un ordinateur qui ne se complait à calculer la différence entre soi et les autres, le mental consacre beaucoup de temps et d'énergie à faire cela.

Vous avez déjà vu ces fous qui parlent à voix haute dans la rue, et bien la plupart des humains font exactement la même chose mais cela reste dans leur tête, bien sûr.
Essayez donc de dire verbalement tout ce qui passe dans votre esprit et vous serez traité de fou, n'est ce pas ?


Je pratique le Bozendo, qui signifie la voie du zen par le bâton et du Yawara le combat à mains nues.

Dans les arts martiaux, il y a le coté Art et le coté Martial (Mars le dieu de la guerre de la mythologie romaine).

Coté Martial, on trouve la codification des règles, la recherche de la perfection du combatant idéel, du geste parfait.
Coté Art, je prends beaucoup de plaisir à faire évoluer mon bâton autour de mon corps, ou mon corps autour de mon bâton. C'est comme une danse, je prend mon bâton dans mes mains, il est inerte, je lui donne une impulsion et une direction, je le lance, il m'entraine, il revient, je le ralentis ou l'accélère, je le fais tourner autour de mon épaule, je le passe dans le dos, je le rattrape et ainsi de suite...

Plus d'infos sur le Bozendo et le Yawara

 




Le but ultime du Budo est la réalisation de soi, c'est l'esprit des arts martiaux et je remercie et rends hommage à Michel Coquet dont les livres illustrent au plus haut point ce que j'écris ici.





Je remercie également mon senseï qui à sa manière me fais prendre conscience de tout ca, ainsi que tout mes amis du dojo avec qui je prend beaucoup de plaisir à pratiquer les arts martiaux.

Chaque rencontre est pour moi un enseignement.

 

Pongo, 29 septembre 2009 à Montpellier

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dominique 31/10/2010 14:01



Bonjour,


j'ai découvert votre site complètement par hasard et j'ai beaucoup aimé votre article sur le sens du budo.


Pratiquant moi aussi les arts-martiaux, j'ai été touché par votre recherche spirituelle trouvant un écho dans la pratique d'un art-martial, car comme vous le dîtes si bien il n'y a d'adversaire
que soi-même. Savoir qui sera le plus fort est vain à mon avis. Et c'est vrai qu'hélas, dans beaucoup de discipline, il est privilégié l'esprit sportif aux détriments des vertus et des trésors
qui y sont cachés.


En tout cas, bravo pour votre site et bonne continuation.


Dominique



r^p 21/03/2010 19:46


Salut a toi.

Je pratqiue les arts martiaux depuis peu de temps et je suis d'accord avec toi mais j'aimerai ajouter certaines choses.

Rien n'est plus puissant q'un esprit qui est en harmonie avec son physique.

Autre petite choses que je voudrai dire au judokas, aikido... qui représentent un sports  " pacifiques".
Ce n'est pas le sports qui fait le combatant mais le combatant qui fais son sport.
Réflexion faite pour certains sportif qui ont tendances a ce la "ramener" , car pratiquant d'un sports plus agressif.

Voila a méditer lol en tout cas pour moi jeune pratiquant de ette arts (qui est le karaté budo kai) m'a beaucoup aporté.


Pongo 28/08/2010 17:48



Tres juste et tres sage. Merci



Audrey 18/02/2010 19:36


Bonjour,
Je trouve votre blog très intéressant, je suis particulièrement sensible à votre article sur le budo et notamment à votre esprit de pratiquant. Bon nombre de pratiquants se bercent d'illusions et
oublient qu'il ne s'agit pas de sport, la récompense n'est pas une médaille, quelle valeur peut bien avoir une victoire si elle a pour but d'écraser quelqu'un que l'on considère comme adversaire.
Il n'y a pas d'adversaires mais des partenaires.
Je pratique l'aïkido de style yoshinkan qui est peu connu en France et même non reconnu du fait de la prévalence du style aïkikaï.
Les valeurs se perdent en France mais au Japon aussi et il est important d'avancer dans notre pratique avec la même intention de pureté et d'honnêté.
Je reviens d'un stage intensif d'une semaine qui m'a beaucoup apporté, malgré les douleurs et difficultés une chose importante est ressortie : c'est le groupe entier qui a grandi et nous avons
grandi avec lui parce que chacun a pu s'exprimer et accomplir son cheminement personnel. On est loin de la barbarie. Autour de moi personne ne comprends et celà n'a aucune importance.
Je souhaite créer mon propre blog. A vrai dire je n'avais pas d'autre fil conducteur que celui de la spiritualité et c'est ainsi que je suis tombé par hasard (?) sur le votre.
Je vais m'en inspirer si celà ne vous déranges pas.
Osu.
Cordialement
 


Pongo 21/02/2010 11:20


Avec plaisir, oui, tu me donnera l'adresse de ton blog quand tu l'auras réalisé. En effet, les autres pratiquant ne comprennent pas, mais tu as raison ce n'est pas grave.